La taille (de l’entreprise) ne compte pas

Vous vous pensez trop petit pour vous tourner vers le BIM ?

Balayez vigoureusement cette idée de votre tête, cette technologie révolutionnaire n’est en rien l’apanage des seules grandes entreprises. La seule taille qui importe pour le BIM, c’est celle de la motivation.


Coupons court à une idée reçue : non, le BIM n’est pas uniquement réservé aux grandes entreprises au rayonnement national et revendiquant des projets d’envergure. En effet, les moyennes voire petites structures peuvent également profiter des bénéfices du Building Information Modeling.


Ces dernières peuvent même se prévaloir d’un avantage non négligeable sur les grandes entreprises : la souplesse. Il est en effet beaucoup plus facile de mettre en place un nouveau processus de travail dans une petite structure. Le nombre restreint d’acteurs au sein de l’entreprise assure une fluidité du circuit de décisions, d’une part, et limite les risques d’erreurs, d’autre part. Plus l’entreprise est petite plus vous gagnez du temps pour prendre les décisions ou faire circuler les informations.


Quelle que soit la taille de votre entreprise, une seule condition s’impose néanmoins : la volonté. Le désir de s’investir pleinement se révèle l’une des seules – sinon l’unique – garanties de la réussite d’un projet BIM. Prendre le train du BIM réclame ainsi d’investir, certes de l’argent, mais surtout du temps pour se former.


Si certaines entreprises de taille modeste confessent être effrayées par la dimension technologique et le coût de l’investissement, le marché du BIM offre des solutions à moindre frais.


BIM&CO, par exemple, facilite les premiers pas dans le BIM en proposant une formule de lancement “Take Off” comprenant la modélisation d’un objet et un accompagnement personnalisé. Ce premier contact avec le BIM permet ainsi d’en saisir et comprendre les enjeux et d’en appréhender tous les avantages. Et voici quelques conseils pour se lancer.

 

Cela va vous permettre de former vos équipes, en commençant déjà par une personne motivée à identifier. La personne qui prend en charge le BIM dans votre entreprise peut venir du bureau d’étude, connaître déjà le CAD est parfait ensuite se former aux outils et être BIM ready. Elle pourra suivre avec votre prestataire un 1er projet BIM, en profiter pour se former sur les bons outils et hop vous voilà lancés !


Une fois sur orbite, il ne faut pas hésiter à se rapprocher des communautés de “bimeurs”, notamment sur les réseaux sociaux ou lors des différents salons professionnels, afin d’échanger sur le sujet et glaner, ici et là, certaines informations précieuses permettant d’aiguiser son savoir-faire et de palier à certains manques.


Dès lors qu’elles sont rompues à l’utilisation des logiciels BIM, les petites et moyennes entreprises pourront éventuellement s’inviter sur le terrain des grosses structures et pourquoi pas jouer des coudes avec elles. Se tourner vers le BIM c’est se doter de nouvelles “armes” et ainsi renforcer sa compétitivité sur le marché.


La taille ne doit donc pas constituer un frein pour sauter le pas et embrasser l’aventure du BIM, bien au contraire, celui-ci pouvant s’avérer un marchepied redoutable pour faire, à terme,  grandir votre entreprise.




face Damien ESCOLAN