#ContentManagement - 2 - Comment centraliser ses objets BIM en une bibliothèque unique et partagée ?

Découvrez comment capitaliser sur chaque projet pour maintenir une bibliothèque à jour et accélérer la conception des prochains projets !

Dans notre article précédent, nous avions détaillé pourquoi il est important pour les entreprises de la conception et de la construction de prêter attention à ses objets BIM. Nous continuons cette série en partageant la 1ère étape d’une stratégie de gestion de contenu BIM réussie : centraliser les objets BIM de son entreprise.


En effet, sur chaque projet, les concepteurs ou modeleurs perdent du temps à trouver l’objet BIM dont ils ont besoin. Souvent, on ouvre un ancien projet, on récupère une famille qu’on modifie dans son nouveau projet. On passe aussi beaucoup de temps sur internet à la recherche de l'objet adéquat. Les équipes travaillant dans différentes langues ou issues de différents métiers ne peuvent pas facilement partager leurs objets. Cela représente ainsi beaucoup de ressaisie, de perte de données et de temps de modélisation ou re-modélisation.



1ère étape : une source unique pour tous vos objets BIM 

En centralisant le contenu, vous aidez les utilisateurs ou partenaires à gagner du temps au moment de la conceptionLa première étape de la gestion de contenu consiste à centraliser le contenu pour l'ensemble de vos bureaux, de vos équipes et de vos différents domaines d'expertise. L’idée est d’avoir un endroit unique où centraliser vos objets et données BIM qui soit une seule source, fiable, pour vos collaborateurs et partenairesPour cela, il est important de désigner ou d’avoir une ou plusieurs personne(s) responsables, c'est-à-dire un référent, de la bibliothèque, ou d'avoir un Content manager.

Chaque utilisateur dispose des droits d’accès qui lui conviennent : chacun est autorisé par le responsable de la bibliothèque à accéder à la bibliothèque, mais aussi à proposer du contenu. Les référents ont la tâche d’autoriser ou non le nouveau contenu.



Le rôle clef des référents de la bibliothèque  

Les référents de la bibliothèque sont en charge du référentiel et des bonnes pratiques  : propriétés obligatoires pour chaque objet, classification des objets, versioning des objets… Ces bonnes pratiques doivent être partagées dans l’entreprise, votre plateforme de gestion de bibliothèque pouvant notamment grandement automatiser les choses.


Ensuite, en projet, il s’agit d'appliquer correctement l'utilisation du contenu de la bibliothèque. Cela assure la fiabilité des modèles et données utilisées. C’est aussi important, car les objets pourront à cette occasion maintenir un lien avec la bibliothèque et donc recevoir des mises à jour par exemple.



Où se trouve cette bibliothèque  ? 

Souvent, leentreprises que nous rencontrons ont mis en place une bibliothèque sur un serveur ou un cloud tel que Sharepoint. Néanmoins, une bibliothèque de ce type n’est pas facile à utiliser  : la recherche d’objets est difficile car il n’y a pas de viewer pour visualiser l’objet, différentes versions de l’objets peuvent co-exister 


D’autres sociétés préfèrent gérer leurs familles directement dans Revit. Cependant, l’intérêt de gérer sa bibliothèque indépendamment des logiciels BIM, c’est que les objets et données peuvent être mis à jour et sont disponibles à partir d'une source externeDes personnes non-utilisatrices de logiciel BIM, comme les salariés d'un service achats, peuvent aussi avoir accès à votre bibliothèque pour modifier des données, telles que celles relatives à la livraison aux délais et au coût du matériel. 


Enfin, si votre entreprise dispose d'un PIM (Product Information Management System) ou d'un IWMS (Integrated Workplace Management System), vous pouvez connecter votre bibliothèque à vos systèmes et faire ainsi le lien avec les outils de conception BIM. 



Un outil adapté : une plateforme privée de gestion d’objets BIM  

Une plateforme de gestion de contenu vous permet d’avoir un outil adapté au BIM, tant au niveau de la 3D avec un viewer, qu’au niveau des données nécessaires à la maquette numérique. Vous pouvez par exemple classer et rechercher vos objets selon différentes classifications, telles que les classifications internationales (UniformatMasterformatOmniclass…), mais aussi selon votre propre système de classification.  


L'idée est donc d'avoir une bibliothèque centralisée, fiable, où les modeleurs peuvent facilement trouver du contenu, en cherchant par type de fichier, par version de logiciel, par LOD, par classificationpar nom de fabricant, etc. 


 Figure 1 - Recherche avancée d'un objet depuis une bibliothèque privée 


Pour constituer cette bibliothèque, vous allez capitaliser de projet en projet. Très vite, la bibliothèque pourra répondre à 80% des besoins de modélisation d’objet. Pour les objets n’existant pas encore dans la bibliothèque, vous pouvez associer à votre plateforme un workflow pour créer et assigner des demandes de modélisation spécifiques. 



À qui s'adresse une bibliothèque centralisée ? Quelques cas particuliers... 

Pour les entreprises regroupant plusieurs disciplines, comme les métiers liés aux fluides et à l'électricité, une bibliothèque centrale permet de mutualiser les modèles en y associant les données des différentes professionsNotre solution Onfly permet notamment à chacun de travailler avec les données qui le concernentCela permet de gagner du temps en modélisation mais aussi en coordination : utiliser les objets réduit les clashs.


Pour les bureaux ou entreprises travaillant dans plusieurs langues, c’est le cas de la Suisse, du Canada mais aussi d’entreprises internationales, il est tout à fait possible d’avoir une bibliothèque centrale multi-langues, utilisable par les collaborateurs dans leur propre langue de travail  


Un maître d’ouvrage ou une entreprise générale a aussi tout intérêt à constituer une bibliothèque centralisée pour travailler avec ses partenaires et sous-traitants. Il s’agit de s’assurer que chaque collaborateur dispose des objets et des données nécessaires pour modéliser le projet. Nous aborderons ce point plus en détail dans l’article dédié à l’harmonisation, qui sera publié ultérieurement.  



Grâce à une bibliothèque centralisée, vous capitalisez de projet en projet : les utilisateurs peuvent gagner du temps en ayant un accès facile et rapide à des informations fiables, ce qui réduit ainsi les coûts de conception et limite les erreurs. 

face Gauthier Pallu