#ContentManagement - 1 - Les bonnes pratiques de gestion de contenu BIM

Comment centraliser, gérer et harmoniser ses objets BIM en une bibliothèque fiable et homogène ?

Les objets BIM sont des briques contenant les informations de la maquette numérique. Ils constituent la richesse de la maquette numérique. Une gestion efficace de ses objets BIM permet à une entreprise de la conception ou de la construction de capitaliser projet après projet sur sa bibliothèque. Cela permet ainsi de gagner du temps dans la conception, d’accélérer et rationaliser les échanges avec les fournisseurs et de fournir instantanément des maquettes numériques "telles que construites".


Gérer son contenu consiste à centraliser, gérer et harmoniser ses objets BIM pour constituer une bibliothèque fiable et homogène. Dans nos prochains articles, nous partageons avec vous les bonnes pratiques dont nous nous sommes servis pour développer notre nouvelle solution Onfly, la seule plate-forme de gestion et d’harmonisation d’objets BIM.  


Aujourd’hui, nous traitons le fond du sujet :


Pourquoi prendre soin de ses objets BIM ?

À mesure que l’industrie évolue, les maquettes numériques deviennent de véritables bases de données. En effet, les maquettes numériques se composent de milliers d'objets BIM, qui sont les conteneurs des données des maquettes numériques. Un objet BIM de qualité contient des informations sur la géométrie, mais également des dimensions détaillées, des données électriques, des données thermiques et des informations génériques concernant les informations relatives au projet et aux fournisseurs.


Les objets et données BIM, autrement dit le contenu BIM, sont précieux. Disposer d’un contenu BIM de bonne qualité, vous permet en effet d’accélérer la conception en trouvant rapidement l’objet BIM adapté, d’accélérer les phases d'exécution grâce à des données précises, d’éviter les erreurs, car vous disposez de données appropriées pour chaque domaine d'expertise, d’effectuer des calculs plus rapidement, de documenter vos projets de manière plus efficace, d’accélérer et de rationaliser les échanges avec les fournisseurs et de vous assurer de choisir le produit répondant aux exigences du projet.


À l’échelle de l'entreprise, le contenu est également essentiel, car il reflète le savoir-faire de votre société.


Pour gagner du temps sur leurs projets ultérieurs, les agences d’architecture et les entreprises de construction centralisent généralement leur contenu. Aujourd'hui, la centralisation et l'extraction des objets pour compléter la bibliothèque peuvent constituer un véritable casse-tête. En effet, les objets proviennent de nombreuses sources, et différents logiciels et formats coexistent. Une incohérence des données signifie qu'il peut être très difficile de « faire parler » la maquette. Un exemple simple : comment faire correctement ses calculs de quantité si, en fonction de l'objet, la propriété est labellisée d’une manière différente et de surcroît avec des unités différentes, telles que « Hauteur » et « H » ! Effectivement, les propriétés sont souvent nommées de différentes manières et les unités utilisées ne sont pas toujours cohérentes.

Nomenclature mettant en avant différentes appellations représentant des propriétés pourtant identiques


Après un projet, les BIM Managers passent beaucoup de temps à « nettoyer » les objets BIM, afin de les enregistrer correctement sur leur serveur. Les modeleurs consacrent également beaucoup de temps à rechercher les familles de produits dont ils ont besoin, à mettre à jour les données, ou à réduire la taille du fichier qu'ils ont trouvé sur internet. Les multinationales travaillant dans différentes langues ont également de grandes difficultés à réutiliser le contenu BIM d'un pays à l'autre.

Pour l'industrie, cela représente donc une perte de temps considérable. La mise à jour de toutes les familles d'un projet dans le but d’obtenir une maquette "telle que construite" peut par exemple représenter jusqu'à 2 mois de travail.



Bonnes pratiques et outils adéquats

Dans cette série d’article, nous exposerons les bonnes pratiques de la gestion de contenu BIM. Passons tout d’abord en revue les outils de gestion de contenu existants.


Le nombre d’outils de gestion de contenu BIM est faible. La solution la plus couramment utilisée est un serveur ou un service de stockage externe tel que SharePoint. Il existe également des solutions de gestion de fichiers . Ces outils vous permettent de gérer vos objets comme des fichiers, que vous pouvez nommer, mais il ne gère pas les données contenues dans votre objet. Jusqu'à récemment, il n'existait aucune véritable solution pour standardiser et gérer l’ensemble les données de vos objets BIM. C’est pour cette raison que la société BIM&CO a décidé de mettre sur le marché la technologie qu'elle utilisait pour la gestion du contenu de sa propre plate-forme publique bimandco.com, où des dizaines de milliers d'objets et leurs données sont gérés.  C'est ainsi que naquit Onfly.


Disposer de l’outil adéquat pour gérer vos objets et vos données BIM est crucial lorsque l’on sait qu'une maquette numérique représente « l’entrepôt des données » d'un bâtiment. Ici, nous pouvons établir un parallèle avec le domaine du Big Data. Dès que l’industrie a compris le potentiel du Big Data, les entreprises ont su qu’elles pouvaient tirer parti des données produites par leurs clients ou leurs opérations. Les entreprises ont ainsi commencé à équiper leurs systèmes informatiques de systèmes de gestion de données appropriés, comme par exemple les plateformes Hortonworks ou Hadoop. Il en est de même pour le BIM : les données sont spécifiques, elles ont donc besoin d'outils spécifiques pour les gérer.



Dans nos prochains articles, nous partagerons avec vous les bonnes pratiques répondant à ces problématiques. 

N’hésitez pas à nous communiquer les difficultés que vous rencontrez dans la gestion vos objets BIM !

face Manel THABTI